?>

Bienheureux Joseph...et pourtant, des siècles de tradition chrétienne l'ont pas mal défiguré !


Bienheureux Joseph qui a compris avant la lettre que l’Évangile se vit par le cœur !


Frères et Sœurs, avec vous, aujourd'hui, en ce lieu, je rends grâce parce que le fils de Dieu est né au cœur d'un amour véritable, au cœur d'une tendresse partagée, dans le silence de l'intimité...
Car l'amour, s'il veut donner son fruit, doit se dépasser à chaque instant, alors il devient un amour authentique.


Un amour de pauvre. L'enfant que porte Marie vient d'elle...mais il vient aussi de l'Esprit Saint, car la chair et le sang ont besoin du souffle de Dieu pour donner naissance à cet enfant qui révélera Dieu. Mais l'Esprit n'agit jamais sans faire appel au cœur de l'homme : l'amour est toujours le lieu où l'Esprit peut donner toute sa puissance...


Et Marie sans Joseph ne serait plus la mère de Dieu. L'enfant s'appellera Emmanuel, Dieu avec nous, Dieu qui se révèle dans la faiblesse des pauvres. Dieu qui s'en remet à la foi d'un homme de cœur, d'un époux bouleversé dans son amour, pour reconnaître dans l'enfant dont Marie est grosse l'envoyé de Dieu, le Bien Aimé de Dieu.


Frères et Sœurs, là, où comme Joseph, nous ne comprenons pas bien ce qu'il se passe, là où nous cherchons et tâtonnons, là où nous perdons sa trace dans nos vies et où parfois nous l'oublions, il est l'Emmanuel...comme il l'a été avec Joseph, chaque jour.


Et Jésus viendra au monde dans l'humilité d'un foyer de province, porté par un père qui n'a que sa pauvreté à lui donner en héritage. Tel est Dieu.
De Joseph nous ne savons rien...ou presque...Mais que savons-nous de cette foule immense de pauvres qui ont accueilli Dieu dans le silence, qui ont vécu chaque jour dans la foi et s'en sont allés sans que jamais le monde connaisse leur nom !


Que savons-nous de ces pères qui ont modelé leur enfant et se sont effacés sans bruit pour mieux laisser la place au Dieu vivant et libre ? Peuple des pauvres, où Dieu inlassablement prend Corps ?...Que savons-nous de tant d'époux grandis dans la tendresse et dans l'épreuve, unis par l'amour qui creuse aussi la solitude ?
Le Royaume de Dieu est prés de nous, sans publicité, sans gloire.... Royaume des humbles.


La route de Dieu passe par le cœur des pauvres : il fallait, pour que Jésus entre dans le monde, un homme juste, un homme de foi, qui lui donne un nom ! Pour toujours, le Christ., fils de Dieu, sera aussi Jésus de Nazareth, fils de Joseph !


Car pour toujours, Dieu ne sera avec nous que dans la pauvreté de nos existences quotidiennes, dans la foi de notre cœur. Il ne nous sera pas donné d'autre signe de sa présence que cet enfantement lent et patient d'une promesse fragile comme un enfant à peine tissé dans le sein de sa mère...
Frères et Sœurs, Joseph sera toujours aux côtés de ceux qui disent à D. « me voici »... sans rien demandé d'autre, que la joie de dire « Oui » !   Amen ! 

 
Père André Hippolyte BUFFET

 

 

  • Derniere Modification: lundi 25 septembre 2017, 10:06:53.